Aller au contenu

Modèles économiques en économie sociale : les 6 modèles hybrides

Coopcity_Rentree_Entrepreneur-euses_151

Pour assurer la viabilité économique de son projet, l’hybridation des sources de revenus est (plus que) conseillée. Pour quel modèle opter ? ZOOM sur 6 d’entre eux, spécifiques à l’économie sociale.


1- Le modèle « Intégré »

 

Le principe : L’activité économique se fond dans le projet social. Le public ciblé par la finalité sociale est intégré au sein même de l’entreprise. Il s’agit des entreprises d’insertion par le travail qui donnent un emploi à des personnes éloignées du marché du travail (porteuses d’un handicap, au chômage depuis + de 2 ans, infraqualifiées, etc.) tout en développant une activité économique classique.

Exemples :
La ferme NOS PILIFS : Entreprise de travail adapté (ETA) et asbl, qui a pour mission de procurer des emplois utiles, rémunérateurs et valorisants pour 145 travailleurs en situation de handicap et pour la quarantaine de salariés qui encadrent ces travailleurs hors du commun.

CASA BLANCO : Asbl active dont l’objectif est double : l’insertion socio-professionnelle, principalement dans la construction, de personnes en difficulté sur le marché de l’emploi et l’amélioration du cadre de vie en Région bruxelloise, essentiellement dans les quartiers défavorisés. 50 personnes en insertion, 20 nationalités différentes.

 

Caractéristiques
  • Objectif social : insertion par le travail.
  • Objectif économique : vente de produits / services.

 

Particularité
  • Diversification des activités multiples adaptées aux personnes en insertion pour assurer la mise à l’emploi d’un max de personnes
  • Fonctionne parfois avec deux structures légales selon les activités privilégiées (ETA pour la génération de revenus et asbl pour les activités d’éducation permanente par exemple)

 

Modèles de revenus
  • Vente de produits / services
  • Subsides publics structurels liés à l’objectif d’insertion par le travail (ETA, EISP, art 60…) (mandatement) et également d’éducation permanente
  • Subsides publics ponctuels dans le cadre d’appels à projet (ex: BeCircular, PYSI – Proof Your Social Innovation)
  • Primes classiques

 

2- Le modèle Prix différencié / libre (redistributif)

 

Le principe : Prix différencié appliqué selon les capacités financières de leurs clients qui constituent le public ciblé par l’action sociale de l’entreprise. La «perte» occasionnée est compensée par les personnes disposant de moyens + importants. (ex : épicerie solidaire qui permet aux personnes en situation de précarité d’accéder à des biens de consommation courante et de qualité à moindre coût, une association de tourisme social qui pratique des prix en fonction du quotient familial)

Exemples :
Le pain levé:  Boulangerie dite “militante» qui propose du pain de qualité à un prix accessible à tous, via un système de prix différencié : chaque produit s’affiche sous trois prix. En fonction de sa situation, le client choisit d’acheter au prix moyen, au prix –20% ou au prix + 10%.

Eis Epicerie : Épicerie solidaire ouverte à tous proposant plus de 1000 produits biologiques, locaux voire régionaux et/ou équitables à des prix raisonnés pour garantir à toutes personnes la possibilité d’accéder à une alimentation saine à un prix solidaire

Caractéristiques
  • Objectif social : Accès universel à des produits / services de qualité (le prix est différencié mais pas le produit)
  • Objectif économique : vente de produits / services
Particularité:
  • Application de 2 ou plusieurs prix par produit / service vendu
  • Comptabilité et suivi des ventes complexe
  • Se base sur la confiance en un public sensible à l’engagement social
Modèles de revenus
  • Vente de produits / services
  • Subsides publics occasionnels (Be Circular, Economie sociale, etc.)
  • Primes classiques

 

3- Le modèle complémentaire marchand / non-marchand

 

Le principe : L’action sociale non-marchande co-existe avec de la vente de produits services. L’activité économique est au service de l’action sociale. Le cas d’une entreprise qui a pour mission la réinsertion sociale de personnes exclues et qui réalise des activités économiques dont le produit permet de financer les activités de réinsertion sociale.

Exemples :
Les Petits Riens : Les Petits Riens ont développé un réseau de boutiques de seconde main dont les bénéfices permettent de financer ce qui constitue sa raison d’être : les actions sociales de lutte contre la pauvreté et l’exclusion sociale en Belgique.

LaboLobo: Labolobo lutte contre l’âgisme en mettant en place des échanges intergénérationnels au travers d’activités focalisées sur la créativité, l’art et la mobilité douce. L’organisation propose aux entreprises des «teams buildings sociaux» autour de l’intergénérationnel.

Caractéristiques
  • Objectif social : activité marchande accessoire générant ponctuellement du profit économique
  • Objectif économique : vente de produits / services.
Particularité
  • Mener deux activités en parallèle très différentes nécessitant de faire appel à de «nouveaux» métiers pour l’activité économique
  • Gestion complexe des deux activités et maintien de la raison d’être initiale d’impact sociétal
Modèles de revenus
  • Vente des produits / services dans une logique marchande
  • Subsides structurels liés à l’insertion
  • Subsides publics occasionnels (Be Circular, Economie sociale, etc.)
  • Financements privés (fondations)
  • Primes classiques

4- Le modèle « Accessoire »

 

Le principe : Création d’activités lucratives très souvent dissociées, voire sans lien avec la finalité sociale et exclusivement destinée à générer du profit économique. (ex : Le cas d’une association d’éducation à l’environnement, qui réalise en complément des études environnementales pour le compte d’une collectivité)

Exemples :
COOPEOS : Coopeos est une coopérative citoyenne qui valorise les ressources de bois locales pour chauffer les entreprises, écoles, communes et collectivités. Afin de générer des revenus en dehors des ventes de performance énergétique, Coopeos proposent des missions de service, consultance, bureau d’étude «à la marge»

La Vallée : Lieu rassemblant une communauté d’artistes et d’entrepreneurs créatifs et proposant une programmation culturelle variée. Afin de générer des revenus permettant d’amortir les périodes difficiles, La Vallée met à disposition ses espaces et son expertise pour des expositions issues du monde privé à capitaux intensifs

Caractéristiques
  • Objectif social : activité marchande accessoire générant ponctuellement du profit économique.
  • Objectif économique : vente de produits / services.
Particularité
  • Difficile de trouver un équilibre et risque de dilution de la finalité sociale.
  • L’activité accessoire s’appuie sur des ressources matérielles et immatérielles existantes.
Modèles de revenus
  • Vente des produits / services
  • Subsides publics occasionnels (Be Circular, Economie sociale, etc.)
  • Primes classiques
  • Revenus accessoires activables en cas de ralentissement / crise économique ou autre

 

5- Le modèle « Disséminateur »

 

Le principe : Création d’un écosystème vertueux basé sur la sélection de ses partenaires en amont et en aval sur base de leur éthique et impact social + (ex : banque éthique, cooperatives à finalité sociale, fournisseurs durables sur le plan social et environnemental, clients du secteur public, etc.)

Exemples :
COOPEOS : Coopeos est une coopérative citoyenne qui valorise les ressources de bois locales pour chauffer les entreprises, écoles, communes et collectivités. Coopeos collabore avec des ETA (Moulin de la Hunelle) et d’autres coopératives (Coopebois) sur l’ensemble de sa chaîne de valeur et privilégie les clients «porteurs de sens» (écoles, micro-brasseries,…)

Agricovert: Agricovert est une coopérative agricole écologique qui rassemble différents producteurs de la région avec pour but principal de vendre leurs produits locaux à un prix juste et viable. Elle est co-gouvernée par les producteurs et les consommateurs-coopérants. Elle distribue ses produits au travers de «comptoirs» partageant les mêmes valeurs (GASAP, kots à projet…)

Caractéristiques
  • Objectif social : créer de l’impact social tout au long de sa chaîne de valeur.
  • Objectif économique : vente de produits / services.

 

Particularité
  • Sélection des fournisseurs, partenaires, financeurs et clients

 

Modèles de revenus
  • Vente des produits / services
  • Subsides publics occasionnels (Be Circular, Economie sociale, etc.)
  • Primes classiques
  • Entreprise prête à accepter des marges + petites pour rester alignée avec ses principes de «dissémination»

 

6- L’offre Adaptée / spécifique

 

Le principe : Offre de services/produits qui sont spécifiques aux besoins de groupes de personnes qui peuvent difficilement trouver une offre de produits ou services adaptée à leurs besoins. (ex : minorités, personnes précarisées, personnes porteuses d’un handicap, personnes “exclues” d’un service existant, etc.)

Exemples :
ACCES CULTURE : Collabore avec 120 théâtres et opéras en France pour rendre accessibles les spectacles aux personnes aveugles, malvoyantes, sourdes ou malentendantes. Elle utilise des dispositifs tels que l’audiodescription ou le surtitrage adapté et permet de donner accès aux spectacles à plus de 2000 personnes.

Kurage : Permet la rééducation par l’activité physique lorsque des personnes souffrent d’un handicap neurologique moteur et cela grâce à un algorithme, un neurostimulateur, un vêtement intelligent et une application (marche assistée par électrostimulation fonctionnelle).

 

Caractéristiques
  • Objectif social : Proposer une offre adaptée aux besoins du public ciblé.
  • Objectif économique : vente de produits / services.
Particularité
  • Nécessite un pouvoir d’achat parfois important car prix élevé (marché de «niche»)
  • Marchés de «niche» avec un développement et une viabilité économique difficiles
Modèles de revenus
  • Vente des produits / services
  • Paiement par un tiers prescripteur (mutuelle, assurance,…) afin de réduire le prix et faciliter l’accès (domaine de la santé)
  • Subsides publics occasionnels (BeCircular, Economiesociale, etc.)
  • Subsides publics orientés «innovation» parfois nécessaires au démarrage pour des produits nécessitant un développement spécifique
Faire défiler vers le haut